Chroniques du Zéphyr – 9 – La cible marquée

Bienvenue à vous, chers lecteurs. Vous découvrez une nouvelle facette de mon large éventail d’expertises, celle de l’archer. J’ai justement eu beaucoup de plaisir à découvrir ce sport avec Guillaume Tell, un jeune homme faisant preuve d’une précision spectaculaire. J’ai pu tester mes prouesses sur la théorie de Newton et la gravité, un moment magique malgré certaines remontrances de sa part. Hélas, par moments, je dois me séparer de mon arc car je suis malencontreusement considéré comme une nuisance par certains, dont Cupidon, pour ne citer que celui-ci. Le pouvoir de l’amour est parfois très sélectif. Trêve d’explications, je suis certain que vous avez beaucoup mieux à faire que lire mon baratin. Avant que vous ne me lanciez des flèches d’insatisfaction, je me permets de faire mouche et de viser dans le mille. Pourquoi donc tourner aussi longtemps autour du pot, cette fois-ci? La question est fort judicieuse, tout autant que la réponse sera surprenante. Qu’est-ce qui me permet de toucher la cible que je vois? C’est ma dextérité à manipuler la flèche à l’aide de la corde et des poulies sur l’arc. Il en va de même pour vos intentions, vos rêves. Je sais qu’une pensée populaire parle de la loi de l’attraction et d’autres phénomènes similaires forts intéressants. Mais qu’en est-il vraiment? Si vous voulez mon avis, oui, il est important d’avoir son objectif en vue; c’est la base pour réaliser un rêve, après tout! Mais n’oubliez jamais que vos croyances profondes font autant partie de l’arc que de la flèche et même de votre dextérité. Plus vos formes pensées seront pures vis-à-vis vos demandes, plus léger deviendra l’arc et plus précis sera votre tir. Viser demandera toujours un effort, parfois colossal selon l’objectif et la distance, mais avec l’entraînement, vous améliorerez vos résultats. N’oublions jamais que nous ne contrôlons plus la flèche une fois la détente relâchée, alors des impondérables sont toujours possibles. L’important est de continuer à s’entraîner. Il serait fâcheux de rater sa cible à cause de la paresse ou de la peur, alors que de toute façon, vous devez lâcher prise si vous voulez que la flèche atteigne son but. Donc, malgré toutes vos bonnes intentions, une partie du résultat restera toujours indépendante de votre choix. Peu importe le dénouement, il y a toujours une prochaine fois, voire une prochaine cible. Gardez espoir, chers amis, l’expérience apporte toujours une leçon. Oh, que vois-je? J’ai largement dépassé mon temps. Je vous ai suffisamment retardé dans votre entraînement. Que vos demandes vous guident vers vos rêves. Après tout, n’est-ce pas l’un des plus beaux cadeaux?

Une réflexion sur “Chroniques du Zéphyr – 9 – La cible marquée

  1. Trés intéressant Jean-François. Chapeau! Viser haut, toujours plus haut.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close