Chroniques du Zéphyr – 14 – Polar-ité

Chroniques du Zéphyr – 14 – Polar-ité

Bonjour à vous, chers lecteurs et chères lectrices. J’ai eu vent de votre rencontre avec Lélite dans la précédente chronique. Pardonnez ma maladresse! Oh, que j’ai pu être distrait de lui montrer ce site! N’ayez crainte, à l’abri dans sa tour d’ivoire, elle ne reviendra pas de sitôt voiler votre périple contre votre gré. Malgré son ton froid et parfois arrogant, elle est remplie de bonne volonté. Elle met en place, sans le savoir, le but de cette chronique : les polarités. Vous savez, ces opposés indissociables qui ne peuvent exister l’un sans l’autre. Il en est de même pour toute chose. Sans la vie, la mort ne peut pas exister. Sans lumière, votre ombre ne peut apparaître. Autant que le temps n’existe pas sans mouvement. Comme nous l’avons vu avec les saisons précédemment, tout possède son inverse. Tout autant que le monde intérieur de chaque personne. Chacun possède ses vertus et son lot de chimères. Je sais que ceci va probablement déplaire à plusieurs dans une société biaisée par la productivité et le pouvoir, mais il est important de se rappeler qu’il existe une raison précise à tout ceci. Comment voulez-vous devenir une meilleure personne si vous ne connaissez pas vos faiblesses? Il y aura toujours des gens « meilleurs » que vous et des gens « pires » que vous. La guerre, les maladies, la corruption existeront encore pour un long moment, car ils sont nécessaires pour aller de l’avant. Ironique, vous ne trouvez pas? Surtout en temps d’incertitude grandissante où plusieurs, ivres de pouvoir, pensent tout contrôler. Cessez de jeter le blâme à l’extérieur. Rappelez-vous que plus vous aurez peur de vous-même ou des circonstances extérieures, plus vous amplifierez votre mal-être. Plus vous accepterez un côté, plus l’autre s’ouvrira à vous. Le but n’est pas d’être en guerre incessante, mais bien de trouver le juste équilibre. C’est dans cette harmonie que vous pourrez puiser dans votre vrai potentiel. Cette troisième facette, qui sera l’union et non la dualité. N’est-ce pas incroyable de découvrir qu’on peut transcender plusieurs de vos mondes avec beaucoup de dévouement et de travail sur vous? Après tout, qui a dit que le bien et le mal existent, si ce ne sont vos propres croyances et les égrégores nourris depuis des millénaires? N’est-ce pas une vision intéressante à observer? Que tout ceci soit la vérité ou non n’est point important pour le moment, tant que vous vous choisissez comme la meilleure version de vous-même pour le bien de tous. Vous serez d’accord que la présente pièce de théâtre planétaire en a grandement besoin. Qu’il en soit ainsi, selon un plan beaucoup plus grand que votre ego! Au plaisir de vous retrouver dans votre demeure, celle de votre cœur.

1 COMMENTAIRE

comments user
raymonde savard

Wow Jean-François, tu peux être fier de toi. Très joli texte, intéressant au max. Continus mon ami! xx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *